Bienvenue en 1997 !

Il y a 4 ans deja, Triumph, base a Hinckley depuis sa renaissance sortait sa nouvelle sportive: Le Daytona T595.
Pourquoi ce nom? c'etait en fait le code du projet en cours a l'epoque: T5 pour la nouvelle generation de motos, et 95 pour 955cc de cylindree.
Jusqu'a lors, la production Anglaise etait differente, utilisant des techniques de fabrication desuettes, avec un comportement routier sain mais sans plus......jusqu'a l'apparition de la nouvelle sportive.
A sa sortie, les magazines la comparait a la Ducati 916. Exagere? jugez en par vous meme....

Le cadre perimetrique poli s'appuie sur des tubes d'alu extrudes de section ovale le moteur participant a la rigidite de l'ensemble. Le poid total du cadre est de 10 kgs, releguant aux oubliettes le cadre a poutre de l'ancienne Daytona.


Un empattement long et une geometrie conservatrice procure une stabilite hors pair a la moto (Un peu trop peu etre compare a la production actuelle)
La prochaine modif sera un pneu arriere de 180 et de lever les tubes dans les Tes de fourche pour ameliorer ca.
Oubliez pas de
m'envoyer un mail si j'oublie de vous donner mes impressions sur cette page.
Voici un cliche sympa du bras oscillant. Le choix du monobras rends a mon avis la moto magnifique et c'est une des raisons qui m'ont fait acheter la moto au depart. C'est une question de gout bien sur, mais le monobras, brevet ELF dans les annees 80 (rachete plus tard par Honda, pfffff) procure une rigidite correcte de l'ensemble, tout en favorisant la maintenance. (Non negligeable si vous etes maniaque comme moi)
L'amorto Showa est de bonne facture, souvent considere tare un peu dur (precontrainte) il peut etre remplace par un Penske, WP ou autre Ohlins (on verra ca plus tard, c'est sur la liste du pere Noel)

Un des points fort de la moto: Le freinage. Considere encore aujourd'hui comme un des meilleur systeme dispo sur une moto de serie, les elements Nissin arretent la moto sans aucun probleme. (attention sous la pluie quand meme)
Tout le systeme est monte sur Durites avia d'origine SVP, et les 198 kgs a sec de la moto sont une broutille pour ce systeme.
Le feeling est un peu bizarre:
le premier quart de la course, le levier est un peu spongieux, tirez encore un peu, la rigidite reprend et une main invisible vous pousse violement dans le dos putaiiiiiiin ca freine!.
Avec ceux du TT600, ce sont les meilleurs freins que j'ai ete amene a essayer.

Par contre, zero pointe pour le frein arriere, une m...de sans nom. Je ne m'en sers meme plus sur cette moto!

La fourche de 54mm est signee Showa egalement et elle est reglable dans tous les sens (tout comme le monoshock arriere)